Vie

Passent les jours d'inappétence

emmené par les circonstances

on s'en vient parler à nos morts

 

On s'arrête aux bornes de marbre

le froid durcit les joues glabres

et cristallise les remords

 

Pourtant

malgré les nuits d'hypothermie

de désespérance engourdie

le chat espiègle court encore